S'épanouir dans les jeux vidéo collectifs et compétitifs - Part 2

par PoneySGuito, 15 Janvier 2020

Voici la deuxième partie d'un article écrit par PoneySGuito autour de l'état d'esprit à adopter (ou pas) par les joueurs de jeux vidéo collectifs et compétitifs : Dota bien sûr, mais pas que.

Sommaire 

Rendez-vous ici pour lire l'introduction si vous l'avez ratée, et voici la suite avec quelques mots sur le Self-Coaching : bonne lecture !

Temps de lecture approximatif : 2 minutes.




Le Self-Coaching


Le fait que l'amateur de jeux vidéo compétitifs n'a d'autre choix pour avancer que d'avoir recours au self-coaching n'est pas forcément un frein. En effet, une étude menée par la chercheuse en management Sue-Chan [04Sue] suggère que se self-coacher est aussi efficace que d'avoir recours à un coach extérieur, et est sensiblement plus efficace que d'avoir recours au coaching d'un pair.


S'épanouir dans les jeux vidéos compétitifs - Part 2Credits to WallpapersCraft


Trish E. Bradbury est une pionnière de la recherche sur le self-coaching, et ses travaux figurent parmi les rares orientés vers le contexte du sport et non celui de l'entreprise. Afin de définir en quoi consiste le self-coaching, la docteure en management s'est basée sur des entretiens semi-directifs conduits auprès de 36 athlètes Néo-zélandais médaillés des Jeux Olympiques de 1996 [00Bra]. Parmi ces derniers, 11 ont déclaré s'être entrainé entièrement par eux-mêmes, 6 se sont entrainés par eux-mêmes avec l'assistance d'un conseiller extérieur, 17 ont pratiqué le self-coaching occasionnellement, et seulement 2 ont déclaré ne pas avoir eu recours au self-coaching [01aBra].

Parmi les éléments que ces athlètes ont jugé essentiels pour définir le self- coaching figurent :

  • l'auto-évaluation, soit la capacité à se remettre en question
  • le développement autonome d'un plan d'action structuré comprenant des objectifs et les étapes nécessaires pour les atteindre
  • l’établissement personnel d’un examen de ses performances et de son plan d’action, en les analysant et en réfléchissant à comment les améliorer

Parmi les éléments que les médaillés olympiques ont jugé importants dans la définition du self-coaching figurent :

  • la réalisation de soi, c'est-à-dire arriver à atteindre son plein potentiel
  • la capacité à trouver de la motivation par soi-même et à connaitre ses forces et faiblesses
  • le perfectionnement personnel, c’est-à-dire trouver par soi-même la volonté de faire des exercices supplémentaires et de rechercher toutes les informations nécessaires à sa progression, ainsi qu'avoir la capacité à garder un esprit ouvert

Trish E. Bradbury en conclut que le self-coaching consiste à la prise en main par l’individu de l’organisation et de la pratique d’activités de développement personnel dans le but de le conduire à la réalisation de ses objectifs [01bBra]


Ces éléments de définition constituent déjà en tant que tels une précieuse source d’inspiration et de réflexion. En outre, ils permettront de mieux appréhender en quoi certaines attitudes présentées par la suite sont à proscrire pour le joueur souhaitant prendre en main son développement personnel.


Lire la suite : Part 3 - Le chant des Sirènes